Menu

A.M.I / FLUID ® INHIBITEURS MAGNÉTIQUES

A.M.I / FLUID ® INHIBITEURS MAGNÉTIQUES

A.M.I / FLUID ®                                                                                                       Marque déposée   

INHIBITEURS MAGNETIQUES 

EQUIPES D’UN DISPOSITIF DE REGULATION ELASTIQUE UNIQUE AU MONDE , EFFICACE CONTRE L’INCRUSTATION DU TARTRE, QUEL QUE SOIT LE DEBIT INSTANTANNE DE L’INSTALLATION 

                                     Principes de fonctionnement 

ASPECT THEORIQUE :  

De nombreuses expériences et des études menées dans des laboratoires universitaires ont confirmé les théories du traitement magnétique, selon lesquelles les paramètres à prendre impérativement en compte sont simultanément :

- Les lignes du champ magnétique, qui doivent être orthogonales au flux hydraulique ;

- La vitesse de passage de l’eau dans l’entrefer des aimants qui doit être stabilisée quel que soit le débit instantané de l’installation

- La turbulence du courant qui ne doit pas contrarier la germination et la croissance des mini cristaux en suspension au sein du liquide.  

REALISATION TECHNIQUE : 

Les principes théoriques vus plus haut ont été mis en application dans les inhibiteurs magnétiques AMI/FLUID® au moyen d’un dispositif breveté (INPI, n° 2 665 893 & 2 682 615) qui est le seul dispositif de régulation élastique au monde. 

-  Les champs magnétiques sont générés par deux barreaux aimantés présentant chacun une surface active de 36 cm² à travers laquelle passe un flux magnétique bien plus important que celui des appareils concurrents qui utilisent cependant des aimants plus puissants. En effet, c’est en termes de flux qu’il faut désormais mesurer l’effet des appareils inhibiteurs, l’unité étant le Weber/m².

Par exemple : une pastille en néodymium de 2 cm de Ø ayant donc une surface de : 2 x 3,14 = 6,28 cm² avec une rémanence de 1,25 Tesla aura un flux de  0,785 mWb alors que chaque barreau a un flux de 2,88 mWb (3,6 fois plus ).

-  Le canal dans lequel l’eau s’écoule a une longueur de 18 cm et une section elliptique ; il renferme un manchon en silicone fermé à une extrémité (coté « entrée »). Ce canal constitue un entrefer longitudinal puisque les deux barreaux magnétiques sont positionnés en opposition de polarité dans l’axe. Les lignes de force sont donc perpendiculaires au vecteur vitesse de l’eau.

- Le manchon se déforme au passage de l’eau qui, est ainsi laminée contre la face active de chaque barreau magnétique (il y a donc deux flux laminaires turbulents). L’aire de passage de l’eau, proportionnelle au débit instantané de l’installation, stabilise la vitesse de l’eau à environ 2,5 m/sec vitesse optimale .

 Ce manchon élastique présente en outre deux avantages : il constitue un clapet anti-retour et un anti-bélier .

 

Retour Contactez-nous